Le dicton du jour :

« Ün rübu de magùn nun paga ün’ unça de dèbitu »

Un rub (8 kg) de chagrin ne paie pas une once (8 g) de dette

Evénement

07 décembre 2021 - San Ambrogi

Metesdì, u sete de deçembre d'u 2021

Souvent Saint-Ambroise le mouchier (l'apiculteur),
sur le mont fait neiger.

Monaco à travers les Siècles

Un brin d’histoire sur le pays

Fêtes et traditions

Les Traditions de la Principauté

Monaco !… Comment un si petit pays a-t-il pu fêter en 1997 ses 700 ans d’existence alors qu’en Europe, dans le même temps, ont disparu des Etats plus vastes, et même des empires où le soleil ne se couchait jamais !

Découvrez la réalité de la Principauté au travers de ses Traditions.

Sainte Dévote

Sainte Dévote

Sainte Dévote qui est la patronne de la Principauté et de la Famille Souveraine est fêtée solennellement le 27 janvier.

Dévote jeune fille chrétienne fut martyrisée sous le règne de l’empereur Dioclétien en 304, par le consul Barbarus qui gouvernait alors la Corse. Son corps placé sur une barque sera guidé par une colombe qui viendra, poussée par la tempête, s’échouer sur la plage du vallon des Gaumates au fond du port de Monaco. Son corps fut enseveli dans la petite chapelle qui bordait le torrent. On dit que les moines installés dans ce lieu, faute de connaître le nom de cette jeune martyrisée l’appelèrent Dei Vota.

Saint Jean

Saint Jean

Dans la continuité d’une coutume très ancienne célébrant le solstice d’été, l’Eglise a fixé au 24 juin la naissance de Jean le Baptiste, personnage biblique central, annonciateur du Messie dont le témoignage fait une large part à la lumière et à l’Esprit Saint. Ainsi, le jour le plus long de l’année, l’allumage de feux de joie vise à prolonger l’éclat de l’astre radieux jusqu’au cœur de la nuit ce qui, pour le chrétien, marque la victoire du Christ-lumière sur les ténèbres. A l’exception de Saint Jean Baptiste, seules deux autres nativités sont fêtées par le christianisme ; il s’agit en l’occurrence de celles de Jésus et de la Sainte Vierge, ce qui atteste, si besoin en était, de l’importance théologique du Précurseur.

Saint Nicolas

Saint Nicolas

Le Comité National des Traditions Monégasques fête son saint patron, le 6 décembre, jour de la Saint Nicolas.

Ce saint a été choisi pour rappeler la dévotion à un saint qui, après Sainte Dévote, a toujours été honoré par les Monégasques dans les temps anciens.

Le jour de la Saint Nicolas, le Comité fait dire et chanter devant la chapelle consacrée à ce saint dans la Cathédrale, une messe en langue monégasque. 
La cérémonie est présidée par l'Archevêque de Monaco assisté des membres de son clergé 

ARCHICONFRÉRIE DE LA MISÉRICORDE

ARCHICONFRÉRIE DE LA MISÉRICORDE

Dès la fin du Moyen Âge on voit apparaître des groupements de laïcs qui se vouent à l'aide des personnes et qui se chargent également d’assurer la sépulture aux indigents lors des grandes épidémies de cette époque. Ces congrégations sont placées sous le vocable d’un saint particulier à une région et encadrées par des représentants religieux. Par ces actions, les personnes charitables remplissaient un rôle social non négligeable dans la société de l’époque. Elles espéraient également, par leurs actions, gagner les indulgences leur assurant le salut éternel.
 

Saint Roman

Saint Roman

C'est en 1868 que fut créé le Comité des Fêtes de la Saint -Roman par un groupe de Monégasques qui voulaient honorer un martyr : Roman.

Ce soldat romain fut décapité sous le règne de Valérien le 9 août de l'an 258. Selon les anciens, ce saint, après Sainte Dévote, était très vénéré à Monaco (un ancien quartier de la Principauté, maintenant situé en France, porte le nom de Saint -Roman). Les festivités organisées tous les ans par le Comité des Fêtes de la Saint-Roman, dateraient depuis l'année 1543, lorsque le cardinal Millo envoya à la famille Terrazzani, alors propriétaire du domaine de Saint Roman, la relique honorée encore de nos jours.

U PAN DE NATALE

U PAN DE NATALE

Le Pan de Natale est une très ancienne tradition monégasque que le Comité des Traditions a voulu remettre à l’honneur en faisant participer, comme dans les temps anciens, toutes les familles du pays. Pour cela le Comité a demandé aux boulangers faisant leur pain à Monaco de proposer, dans les jours qui précèdent la Noël, des Pan de Natale en suivant la présentation qui en est donnée par Lazare Sauvaigo  (voir ci-dessous). Ces pains sont remis moyennant un don laissé à l’appréciation des clients et le produit de ces dons est remis ensuite à des œuvres caritatives de la Principauté. Les Pan de Natale, suivant la tradition, sont bénis par les familles mais également ils le sont lors de la messe de minuit. 

Fête Dieu

Fête Dieu

Les origines de la fête Dieu
La Fête-Dieu, appelée aussi Fê e du Saint-Sacrement ou Solennité du Corps et du Sang du Christ, célèbre la présence réelle de Jésus-Christ dans le sacrement de l’Eucharistie. Le pape Urbain en 1264 promulgua la bulle « Transiturus » qui instituait la Fête-Dieu le jeudi qui suit le dimanche de la Sainte Trinité, suite à un miracle qui a eu lieu à Bolsena en Italie.

C’était la première fois qu’un pape imposait une fête nouvelle à toute l’Eglise d’Occident. Le pape Urbain étant mort très peu de temps après avoir institué la fête nouvelle, elle n’a pas été suivie d’effets.

Fête du Prince

Fête du Prince

Le cérémonial actuel de la Fête Nationale remonte au règne du Prince Charles III, à l'époque où la Principauté devient un Etat moderne et réellement indépendant avec son pavillon national, sa représentation diplomatique à l'étranger et les traités signés avec différentes puissances.

Dès la deuxième année de son règne, en 1857, Charles III décide que le 4 novembre, jour de la fête de son saint patron, soit déclaré «Fête du Souverain».
Sous son règne, la fête patronale du Souverain, que les Monégasques appellent «Fête du Prince», est régulièrement célébrée par un Te Deum en l'église Saint-Nicolas 

Comments are closed.

© Comité National des Tradtions Monégasques 2018
Siège Social - 2, rue Emile de Loth - MONACO-VILLE - 98000 MONACO Tél : +377 93 50 57 28