Le dicton du jour :

« Qü pìscia ciàiru nun à büsœgnu nin d’u mèdicu nin d’u speçià »

Qui pisse clair n’a besoin ni du médecin ni du pharmacien

Evénement

22 janvier 2022 - San Vincençi, Màrtiru

Sabu, u vinti dui de zenà d'u 2022

 À la Saint-Vincent, l'hiver monte ou descend.

Monaco à travers les Siècles

Un brin d’histoire sur le pays

U CURCUSSUN

U CURCUSSUN

Ün curcussun ava viagiau, Tantu e prun... Avëva tantu ümparau Ma s’era pocu üngrasciau, Stu curcussun. Tüt’amaru e afamau, Tantu e prun... A Mùnegu è arrivau Çercava da fà u so trau, Stu curcussun. Vite, vite à mangiau, Tantu e prun... À büvüu e à cantau À avüu çech’à vusciüu, Stu curcussun. E dop’ ün pocu à ciamau, Cun ragiun... U munegascu belinun, Stu curcussun. Paulette Cherici-Porello (Graphie de l’auteur)

LE CHARANÇON

Un charançon qui avait voyagé Tant et plus... Avait beaucoup appris Mais il s’était peu engraissé, Ce charançon.

Amer et affamé Tant et plus... A Monaco est arrivé. Il cherchait à se fixer, Ce charançon. Vite, vite il a mangé Tant et plus... Il a bu, il a chanté, Il a obtenu ce qu’il a voulu, Ce charançon. Au bout de quelque temps Avec raison... Il traitait le Monégasque de benêt, Ce charançon. (Traduction de l'auteur)
© Comité National des Tradtions Monégasques 2018
Siège Social - 2, rue Emile de Loth - MONACO-VILLE - 98000 MONACO Tél : +377 93 50 57 28