Le dicton du jour :

« Và ciû pràtica che gramàtica »

La pratique vaut mieux que la grammaire (la pratique vaut mieux que la théorie)

Evénement

20 mai 2019 - San Bernardìn

Lünesdì, u vinti de màgiu d'u 2019

S'il pleut à la St Bernardin, tu peux dire adieu à ton vin

Monaco à travers les Siècles

Un brin d’histoire sur le pays

U Cavagnëtu

 

U Cavagnëtu

Se Nostru Signù vœ, che u lünesdi de Pasca,
A paije lüje enfin, sciü a terra munegasca
Anderimu, au ciucà d’au nostru repichetu,
Cum’è de tradiçiun, mangià u cavagnëtu.
Da tüti balaui se senterà ciamà :
«  Si pruntu Sciü Güstin, despaceve, cumà ! »
Nun stè ren ublià d’a vostra pruvisiun :
Pan frescu e curumbun, favëte e sauçissun
Porta ‘na turta d’erba e te sperlecherai;
D’arcicoti farçi o dui barbagiuai;
Porta ün belu rustiu o finta, se tü vœi,
Ün petu de vitelu farçiu cun de pesei!
Garda ben se nun manca ciü ren ent’u cavagnu
Che de vin ghe ne sice per tüti e sença spragnu,
Frupa ‘na turta duça, ‘na bela sardinà,
Ünt’ün panaman nëtu, d’a darrera bügà,
E pœi versu a campagna piyerimu u camin
Che mena ver’ Laghè, o ün sciü a San Martin.
Oh ! che brassae de sciure, oh ! che beli buchëti
Che chœyerimu en Grima, o ailà a i Muneghëti !
Ciancianin en cantandu, e sença se sprescià,
Suta d’ün belu pin, prunterimu u dernà :
Suvra l’erbeta o ë sciure che faran da tapissu,
Preparerëmu a tora, cun garibu e redrissu,
Ë bole de terraia, cun ri gali pintai
I cuteli e furcine, magara dui cüyai
E tüte rë butiye, rangiae en prufescia,
Sciü ‘na tuaya gianca, che sente ra lescia,
Ma sarvà ent’u cavagnu, ben scusa per a fin
A butiya de branda, curuna d’u festin.

Per tüti ra giurnà sarà alegra e bela.
E candu spunterà, au cielu a prima stela,
Ë fiye e ri garçui, repiyandu u camin
Cu’ au brassu i cavagnëti garni de giaussemin
Forsci en se dandu a man e’n ne cantandu üna
Se ne returneran suta u ciairu d’a lüna.

Louis Canis
(Graphie de l’auteur)

PIQUE-NIQUE

Si Dieu le veut, qu’un lundi de Pâques,
La paix brille enfin sur la terre monégasque,
Nous irons, au son de notre carillon,
Pique-niquer comme il est de tradition.
De tous les porches on entendra appeler :
«  Vous êtes prêt Justin ? Dépêchez-vous Commère ! »
N’oubliez rien dans vos provisions :
Pain frais et michette, févettes et saucisson ;
Apporte une tourte de blettes et tu te lécheras les babines ;
Des artichauts farcis ou quelques barbagiuans ;
Apporte un beau rôti ou même, si tu veux,
Une poitrine de veau farcie avec des petits pois !
Regardez-bien qu’il ne manque rien dans le panier,
Qu’il y ait du vin pour tous, et dans restriction ;
Enveloppez une tourte douce, une belle sardinà
Dans un torchon propre de la dernière lessive,
Et puis vers la campagne nous prendrons le chemin
Qui monte vers Laghet ou plus haut à Saint-Martin.
Oh ! quelles brassées de fleurs, oh ! quels jolis bouquets
Nous cueillerons en Grima ou au-delà aux Moneghetti !
Doucement en chantant et sans nous presser,
Sous un joli pin nous préparerons le diner :
Sur l’herbette ou les fleurs qui feront un tapis,
Nous dresserons la table avec art et adresse,
Les bols de terre-cuite aux coqs colorés,
Les couteaux et fourchettes, peut-être deux cuillères
Et toutes les bouteilles, rangées en procession
Sur une nappe blanche qui sent bon la lessive,
Mais conservée dans le panier, bien cachée pour la fin
La bouteille de marc, couronne du festin,

Pour tous la journée sera joyeuse et belle
Et lorsque poindra au ciel la première étoile
Les filles et les garçons reprenant le chemin
A leurs bras les paniers remplis de jasmin
Peut-être en se donnant la main et en chantant
Ils s’en retourneront sous le clair de lune.

(Traduction de l’auteur)

 

© Comité National des Tradtions Monégasques 2018
Siège Social - 2, rue Emile de Loth - MONACO-VILLE - 98000 MONACO Tél : +377 93 50 57 28