Le dicton du jour :

« Và ciû pràtica che gramàtica »

La pratique vaut mieux que la grammaire (la pratique vaut mieux que la théorie)

Evénement

20 mai 2019 - San Bernardìn

Lünesdì, u vinti de màgiu d'u 2019

S'il pleut à la St Bernardin, tu peux dire adieu à ton vin

Monaco à travers les Siècles

Un brin d’histoire sur le pays

Ra Babarota

Ra Babarota

Ünt’a pàije d’a natüra,
Qandu a nœte è ben scüra,
Per carrugëtu e per carrùgiu
Cun ë me sœ me ne vagu per mûgiu

Imensa ra nostra raça
D’u Palaçi pò crœve ra piaça
Ra sëra me rescuntrè dapertütu
E de me vëde ve dà ru sangiütu

Parença ch’au tempu d’üna vota
D’au sura-mortu fint’a crota
Sença vergœgna ru me paigràn
Cun ru vostru spartagiava ru pan.

Ma tüt’ailò è stòria antica
Anchœi purè gardà vostra mica
E se ri zùveni parlun ancura de min
Nun me scontrun ciû per camìn.

Nun gh’ò forsci tanta glòria
Ma de Mùnegu sun ün tüt’a stòria
E çe che vagu ve dije è veru
Perchè d’au princìpiu …….. min, gh’eru

Ün mezu d’i aurivei de Fundivina
O tra ri çitrunei d’a Cundamina
Se ghe fussa ru suriyu o ru zeru
Nun gh’era nüsciûn ma … min, gh’eru.

Qandu sci’ a marina o sci’ a terra
De bon matìn finta tard’ a sëra
U Munegascu, travayusu ma pòveru
Tribülava tüt’u giurnu … min, gh’eru

Qandu d’u paise per piyà a defesa
Tra Prìncipu e pòpulu gh’era grand’ üntesa
E che tüti d’ün chœ leale e sinceru
Per u schœyu se batëvun … tambèn min, gh’eru

Aura vivëmu ün’ àutra epoca
De terra per bastì ghe ne stà ben poca
E se nun sun ingeniè nin maçùn
Püra ün tüt’i canti … min, ghe sun.

Demàn, qü pò dì çe che se passerà
Ün suriyu nœvu sciû Mùnegu lüjerà
Ch’ümpurta ri camìn unde passerò
Che sìciun beli o brüti … min, ghe serò.

Qü sun?… Scuta: Qandu l’àrima marota
Gh’ai fastidi, marincunia o magùn
Acantu tü, Munegascu, grande o piciùn
Sempre me truverai, perchè min sun … a Babarota

Georges Franzi
(Graphie de l’auteur)

Le cafard

Dans la paix de la nature
Quand la nuit est bien obscure
Par les ruelles et les grandes rues
Avec mes sœurs je m’en vais à foison.

Immense est notre race
Du Palais elle peut couvrir la place
Dans le soir vous me rencontrez partout
Et, de me voir, vous en avez haut le cœur.

Il paraît qu’autrefois au temps passé
Du grenier jusqu’à la cave
Sans vergogne, mon grand-père
Avec le vôtre partageait le pain.

Mais tout cela est de l’histoire ancienne
Aujourd’hui vous pouvez garder votre miche
Et si les jeunes parlent encore de moi
Ils ne me rencontrent plus en chemin.

Je n’ai peut-être pas grande gloire
Mais de Monaco je suis dans toute l’histoire
Et ce que je vais vous dire est vrai
Car dès le commencement……… Moi j’y étais

Au milieu des oliviers de Fondivina
Ou parmi les orangers de la Condamine
Qu’il fasse soleil ou bien qu’il gelât
Il n’y avait personne mais ……… Moi j’y étais.

Quand sur la mer ou sur la terre
De bon matin jusqu’à tard le soir
Le Monégasque, pauvre mais travailleur,
Trimait toute la journée …….. Moi j’y étais

Quand du pays pour prendre la défense
Entre Prince et peuple il y avait grande entente
Et que tous, d’un cœur loyal et sincère
Se battaient pour le Rocher ……… Moi aussi j’y étais

Maintenant nous vivons une autre époque
De terre à bâtir il en reste bien peu
Mais si je ne suis ni ingénieur ni maçon
Pourtant dans les coins …….. Moi j’y suis

Demain, qui peut dire ce qui se passera
Un soleil neuf se lèvera sur Monaco
Qu’importe les chemins où je passerai
Qu’ils soient beaux ou laids ……. Moi j’y serai

Qui suis-je ? …. Ecoute : Quand l’âme malade
Tu as soucis, mélancolie ou rancœur
A tes côtés, ô Monégasque, grand ou petit
Toujours tu me trouveras parce que moi je suis ……. La Babarote

(Traduction de l’auteur)

© Comité National des Tradtions Monégasques 2018
Siège Social - 2, rue Emile de Loth - MONACO-VILLE - 98000 MONACO Tél : +377 93 50 57 28