Le dicton du jour :

« Nun ve gratun mai unde ve desmàngia »

On ne vous gratte jamais où ça vous démange (On ne vous aide jamais en ce qu’il faudrait)

Evénement

20 mai 2019 - San Bernardìn

Lünesdì, u vinti de màgiu d'u 2019

S'il pleut à la St Bernardin, tu peux dire adieu à ton vin

Monaco à travers les Siècles

Un brin d’histoire sur le pays

Per ün cü-giancu de niu

 

Per ün cü-giancu de niu

Runduřita che te sporsi
cu’ a testita già da u niu
Ae te strimi se t’acorsi
che ‘n silènçiu te sürvìgliu,

si crentusa, runduřita
ai paura che te garde ?
o t’ünchieti, paurusita,
che to’ màire nun retarde ?

Cu’ i œgliti nigri e d’oru
vœi descrœve ru camin
che ‘n pruvandu u primu vořu
piglierai deman matin ?

Meschinitu ratu belu
Che da suta chilu tintu
Nun poi vide ch’u büelu
D’ün carrùgiu scüru e strintu.

Àutra cosa sara u mundu
unde fò che tü emigri
Drüntu i cieli sença fundu
forsci scüri e finta nigri

sciû ë mařine sença sosta
che te levu u respiru
e i farcui ailà sciû a costa
fuschi e prunti, che t’aspiru !

Ma se Diu t’a dau řë are
E ř’instintu d’emigrà
và, řë saverai üsaře
e Idiu pruviderà !

25 de setembre 1943
Louis Notari
(Graphie de l’auteur)

Pour une hirondelle de fenêtre qui vient de naître

[Toi]Petite hirondelle, qui penche déjà
Ta petite tête, hors du nid
Et qui te cache si tu t’aperçois
Qu’en silence, je te surveille,

Tu es craintive, petite hirondelle
Tu as peur que je te regarde ?
Ou tu t’inquiètes, toute peureuse
Que ta mère n’ait du retard ?
Avec tes petits yeux noirs et or
Tu veux découvrir le chemin
Que, en essayant ton premier vol,
Tu prendras demain matin ?

Mon pauvre beau petit rat
Qui, depuis ce toit,
Ne peut voir que le boyau
D’une rue sombre et étroite.

Bien autre chose sera le monde
Où il faut que tu émigres
Dans les cieux infinis
Sombres peut-être et même noirs

Sans t’arrêter, au-dessus des mers,
Ce qui t’enlève le souffle
Et avec les faucons, là-bas au-dessus de la côte,
Sombres et prêts, qui t’attendent !

Mais si Dieu t’a donné des ailes
Et l’instinct d’émigrer
Va, tu sauras t’en servir
Et Dieu y pourvoira !

25 septembre 1943
(Traduction littérale)

 

© Comité National des Tradtions Monégasques 2018
Siège Social - 2, rue Emile de Loth - MONACO-VILLE - 98000 MONACO Tél : +377 93 50 57 28