Le dicton du jour :

« Piscià sença tirà ün petu è cuma sunà u viulìn senç’archetu »

Pisser sans péter c’est comme jouer du violon sans archet

Evénement

-

Monaco à travers les Siècles

Un brin d’histoire sur le pays

L’ase e i ladri

L’ase e i ladri

Per ün ase rubau, dui ladri litigavun
L’ün s’u vurëva tegne, l’àutru u vende
E de gran bote a breti se ne davun
Qand’ün terçu ladrun, a pena bon da pende
Arriva, e de scundun
Se purt’a casa Aliburun.

È meyu nun litigà
Per se spartì ün ben
Qarcün pò t’ubligà
A piyà pocu o ren !

Louis Principale
(Graphie de l’auteur)

Les voleurs et l’âne

Pour un âne enlevé deux voleurs se battaient :
L’un voulait le garder ; l’autre le voulait vendre.
Et ils se donnaient, à foison, de grands coups
Quand un troisième voleur, à peine bon à pendre
Arrive et, en cachette
Emporte chez lui Aliboron.

Il vaut mieux ne pas se qureller
Pour se partager un bien
On peut t’obliger
A prendre peu ou rien
(Traduction de l’auteur)

© Comité National des Tradtions Monégasques 2018
Siège Social - 2, rue Emile de Loth - MONACO-VILLE - 98000 MONACO Tél : +377 93 50 57 28